SILAAM 2018/19 : La Méditerranée & le Monde

Le Séminaire Inter-Laboratoires d’Anthropologie d’Aix-Marseille entame en 2018-2019 sa onzième année d’existence et un changement de format l’accompagne. Pour cette session, ce ne seront pas deux journées de séminaire mais bien 5 demi-journées et 1 journée finale sur le thème de “La Méditerranée et le monde”. Nous nous retrouverons comme toujours sur le site de la MMSH et sur le site de l’Université Aix-Marseille à Saint-Charles. Il y sera question de circulations, d’histoire, de ville-monde, de (post-)colonial, de mondialisation, d’échanges, de migrations et bien sûr d’anthropologie, mais pas que ! 

Retrouvez-nous le mercredi 14 novembre (14h / 17h MMSH) pour la séance d’ouverture sous forme de table-ronde. Nous accueillerons Christian Bromberger (Idemec, AMU, ethnologue), Maria Cardeira da Silva (Universidade Nova de Lisboa, anthropologue) et Jean Boutier (Centre Norbert Elias, EHESS, Historien).

Puis les mercredi 12 décembre (14h / 17h MMSH), lundi 21 janvier (14h / 17h MMSH, salle Duby), lundi 25 février (14h / 17h MMSH, Amphithéâtre), vendredi 29 mars (14h / 17h MMSH, Amphi), lundi 15 avril (9h / 17h, Saint-Charles, Amphi de Chimie)

Continuer la lecture de « SILAAM 2018/19 : La Méditerranée & le Monde »

De l’habitat à la pratique : habiter ? Séance du 13 avril 2018 : programme

Programme de la journée

9h00-9h30 : Accueil des participants / Café de bienvenue

9h30-9h45 : Introduction Continuer la lecture de « De l’habitat à la pratique : habiter ? Séance du 13 avril 2018 : programme »

De l’habitat à la pratique : habiter ? Séance du 26 janvier 2018 : programme

Programme de la journée

9h30-10h00 : Accueil des participants / Café de bienvenue

10h-10h15 : Introduction Continuer la lecture de « De l’habitat à la pratique : habiter ? Séance du 26 janvier 2018 : programme »

De l’habitat à la pratique : habiter ? Présentation

Lors de l’Exposition Universelle parisienne de 1889, l’architecte Charles Garnier proposa un parcours retraçant « l’histoire de l’habitation » en s’appuyant sur des données ethnographiques. Chalet scandinave, maison byzantine ou encore gallo-romaine, quarante-quatre modèles grandeur-nature se côtoyaient sur l’emplacement même – clin d’œil de l’histoire – de l’actuel Musée du Quai Branly. Par la suite, en 1892, est publiée L’habitation humaine, édition enrichie du Guide de l’Exposition écrite à quatre mains avec l’historien Auguste Ammann. L’ouvrage fait suite à la démarche analogue de Viollet Le-Duc et son Histoire de l’habitation humaine de 1875 (Bouvier, 2005). L’intérêt pour l’habitat remonte aux origines des sciences sociales et c’est d’ailleurs à des auteurs du XIXe siècle, comme Frédéric Le Play, que l’on doit par exemple les descriptions des logements ouvriers en Europe (Les ouvriers des deux mondes, 1857-1928 ; Les ouvriers européens, 1877-1879). Mais au-delà des démarches savantes, il semblerait que dans le sens commun, les populations humaines, dans leur infinie diversité, fussent définies et identifiées à partir d’un habitat pouvant même devenir emblématique, telles les yourtes des pasteurs sibériens, les maisons victoriennes anglo-saxonnes ou les gratte-ciel des New-yorkais. Thème classique et pluridisciplinaire, l’habitat et son corollaire, les pratiques d’habiter, n’en constituent pas moins un objet labile, propre à toutes sortes de projections idéologiques et par conséquent difficile à saisir dans son ensemble. Un effort de définition est donc nécessaire. Continuer la lecture de « De l’habitat à la pratique : habiter ? Présentation »