Les laboratoires

CREDO – Centre de recherche et de documentation sur l’Océanie

Site internet : http://www.pacific-credo.fr/index.php/fr/.

Le CREDO est un centre de recherche et de documentation pluridisciplinaire spécialisé sur les sociétés du Pacifique sud dans les domaines de l’anthropologie sociale et culturelle, de l’histoire et de l’archéologie, de l’ethnomusicologie et de l’ethnolinguistique.

Le laboratoire regroupe des personnels de trois institutions : le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), l’EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales) et l’Université d’Aix-Marseille (AMU). Les membres du CREDO dispensent des enseignements et encadrent des étudiants à l’Université d’Aix-Marseille et à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Marseille.

Le domaine de recherche du CREDO porte sur les évolutions contemporaines des sociétés d’Australie, Mélanésie, Micronésie, Polynésie et leurs relations avec le monde austronésien. Les recherches sont à dominante anthropologique, mais combinent les apports de l’archéologie, de l’histoire, de la linguistique, des sciences politiques, de la muséologie, de l’ethnomusicologie et du multimédia.

Le laboratoire a mis en place trois secteurs d’activité :

* le premier s’applique aux activités de recherche en anthropologie, histoire, ethno-archéologie et linguistique centrées sur l’Océanie (Australie, Mélanésie, Micronésie, Polynésie). Ces activités sont détaillées dans la section Recherche de ce site

* le second porte sur les enseignement dispensés dans le cadre du département d’anthropologie d’Aix-Marseille Université (du premier au troisième cycle) et de la formation Master et doctorale de l’EHESS. Pour davantage d’informations, voir les pages consacrées à l’Enseignement.

* le troisième concerne la Documentation des sociétés océaniennes.

CNE – Centre Norbert Elias

Site internet : http://centre-norbert-elias.ehess.fr/.

Le Centre Norbert Elias regroupe des sociologues, des anthropologues, des historiens, des chercheurs en sciences de l’information et de la communication convaincus de l’unité des sciences sociales. Leur projet scientifique commun repose sur des travaux sur le monde social qui s’élabore à partir d’une démarche empirique. L’interdisciplinarité est au cœur de notre projet scientifique. Cette démarche comparative se décline autour de trois axes :

* Objets et espaces politiques,

* Nature, santé, genre,

* Formes et processus culturels.

Objets et espaces politiques, Nature, Santé, Genre, Formes et processus culturels. La production individuelle des chercheurs du Centre Norbert Élias est un point fort du Centre. En même temps, le laboratoire favorise des travaux transversaux autour de thématiques communes de l’écriture. Le CNE héberge en particulier « La fabrique des écritures innovantes en sciences sociales » dont la vocation est de développer une réflexion épistémologique autour de l’écriture et de participer à la production de nouvelles écritures qui ne se limitent pas au texte. La fabrique est à la fois un lieu de réflexion épistémologique et un lieu de production d’écritures visuelles (photo, bande dessinée, cinématographique, image numérique, etc.).

Le Centre Norbert Élias est avant tout un centre de recherche fondamentale, mais un nombre important de chercheurs enseignent dans différentes institutions notamment au sein de l’école doctorale de l’EHESS/Marseille, de l’école doctorale de l’UAPV et de l’AMU.

En collaboration avec des éditeurs, le Centre Norbert Élias coordonne la collection « Enquête », la revue Techniques & Culture (Éditions de l’EHESS) et la revue Culture & Musées (Actes Sud).

Le Centre Norbert Élias est membre du LabexMed.

IDEMEC – Institut d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative

Site internet : http://www.idemec.cnrs.fr/.

L’Institut d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative (Idemec) est une unité mixte de recherche associant l’Université d’Aix-Marseille (Aix-Marseille Université – AMU) et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Il est rattaché au Département d’anthropologie de l’AMU et à l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS. L’Idemec est intégré dans l’ensemble fonctionnel de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) d’Aix-en-Provence.

L’Idemec mène des travaux comparatifs sur les mondes européen, méditerranéen et moyen-oriental. Sur chacun de ces domaines, et en particulier sur chacune des « régions » méditerranéennes et moyen-orientales (de l’Iran au Maroc en passant par les Balkans et l’Italie), le laboratoire réunit des spécialistes et une documentation originale. Il entretient des relations suivies avec plusieurs institutions (instituts français de recherche à l’étranger, universités, musées, etc.) dans chacun des pays où ses membres poursuivent leurs travaux. L’Idemec est associé au nouveau Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée(Mucem) à Marseille.
L’Idemec attribue une importance particulière à la qualité des recherches empiriques et à leur dimension comparative. Les compétences acquises nourrissent une réflexion continue, lors des séminaires et journées d’étude, sur les méthodes et les concepts ethnologiques, a fortiori quand ceux-ci sont appliqués au monde occidental contemporain, un champ que les chercheurs du laboratoire ont contribué à défricher.

Enfin, les enseignants-chercheurs et les chercheurs de l’Idemec participent activement à la formation à la recherche. Ils assurent différents cours de licence et de master au sein du Département d’anthropologie de l’AMU et accompagnent dans leurs travaux les doctorants accueillis par le laboratoire.

 IMAF – Institut des mondes africains

Site internet : http://imaf.cnrs.fr/.

L’Institut des mondes africains (IMAF), est créé au 1er janvier 2014 par la fusion de trois laboratoires : le Centre d’études des mondes africains (CEMAf), le Centre d’études africaines (CEAf) et le Centre d’histoire sociale de l’islam méditerranéen (CHSIM). C’est une unité mixte de recherche interdisciplinaire (histoire, anthropologie, science politique, archéologie) dont les recherches sur l’ensemble du continent africain s’ordonnent autour de six axes :

* Fabrique et circulation des savoirs

* Mondialisations africaines dans la longue durée et globalisation

* Pouvoirs, espaces, mémoires

* Dynamiques religieuses, représentations, expériences

* L’art du politique, le politique de l’Art

* Genre, corps, subjectivité

L’IMAF est placé sous l’autorité de six tutelles : le Centre national de la recherche scientifique (CNRS – UMR 8171), l’Institut de recherche pour le développement (IRD – UMR 243), l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), l’École pratique des hautes études (EPHE), l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et l’Université d’Aix-Marseille (AMU).

IrAsia – Institut de recherches asiatiques

Site internet : https://www.irasia-recherche.com/.

L’unité mixte de recherche IrAsia est née le 1er janvier 2012 de la fusion de l’IRSEA, « Institut de Recherche sur le Sud-Est Asiatique », avec l’équipe LEO2T, « Littératures d’Extrême-Orient, Textes et Traduction ». Elle regroupe des chercheurs du CNRS et des enseignants-chercheurs de l’université d’Aix-Marseille (AMU) au sein de la Maison Asie-Pacifique (MAP) installée sur le campus Saint-Charles de Marseille.

Les membres de l’IrAsia sont des spécialistes reconnus des principales aires culturelles asiatiques s’étendant de l’Inde au Japon, en passant par la Corée, la Chine, le Viêt Nam, les Philippines, le Cambodge, le Laos, la Birmanie, l’Indonésie, Taiwan et la Thaïlande. Anthropologues, sociologues, historiens, géographes, spécialistes des langues et des littératures de ces pays travaillent ensemble sur plusieurs axes de recherche concernant les langues, l’histoire, les cultures, les peuples, les sociétés et les littératures d’Asie.

L’équipe possède un fonds documentaire important en langues occidentales et en langues vernaculaires.

Le Master « Aire Culturelle asiatique » s’appuie sur cette équipe dans la formation à la recherche délivrée à ses étudiants qui doivent participer aux séminaires qui y sont organisés. De nombreux doctorants sont formés au sein de cette équipe qui accueille aussi des étudiants étrangers et des post-doctorants.

L’UMR produit trois revues : la revue Moussons, Recherche en sciences humaines sur l’Asie du Sud-Est, en version papier diffusée par les Presses universitaires de Provence, et en ligne sur revues.org, et deux revues littéraires électroniques : IDEO (Impressions d’Extrême-Orient) et  Keulmadang (Littérature coréenne).

Située à l’Espace Yves-Mathieu (Campus Saint-Charles de Marseille) et à la faculté des lettres du site Schuman d’Aix-en-Provence, l’UMR IrAsia constitue un maillon fort de la recherche en sciences humaines et sociales menée au sein de l’AMU.