La Méditerranée & le monde au Néolithique / Séance #3

Après une séance de décembre captivante consacrée aux liens entre la Méditerranée et le monde via l’alimentation et les circulations de productions, où nous recevions l’historienne Ernestine Carreira et l’anthropologue Boris Pétric, le Séminaire inter-laboratoires d’Anthropologie Aix-Marseille fait sa rentrée 2019 avec vous, le lundi 21 janvier.

Pour inaugurer cette nouvelle année, nous aurons la chance d’écouter les interventions des archéobotanistes Margareta Tengberg & Marjan Mashkour du Muséum national d’Histoire naturelle, ainsi que de l’archéologue spécialiste du Néolithique Maxence Bailly du Laboratoire Méditerranéen de Préhistoire Europe Afrique.

Venez nombreuses et nombreux, le lundi 21 janvier à la MMSH (salle Duby) de 14h à 17h, les écouter.

Margareta TENGBERG (Pr MNHN) et Marjan MASHKOUR (DR CNRS), « À l’est d’Éden : diffusion des économies agropastorales sur le plateau Iranien au Néolithique »

Une publication récente portant sur l’analyse d’ADN humain ancien suggère que la zone du Zagros dans l’ouest de l’Iran faisait partie des régions où sont nés l’agriculture et l’élevage au début de l’Holocène et que ce nouveau mode de vie néolithique a ensuite connu une diffusion vers l’Est. En effet, l’analyse des vestiges de faune et de flore provenant de sites archéologiques préhistoriques à travers l’Iran et l’ouest du Pakistan nous permet de suivre et dater la diffusion progressive des économies agro-pastorales sur le plateau Iranien. Lorsque des espèces animales et végétales domestiques, tout comme des pratiques d’agriculture et d’élevage, ont été introduites dans de nouveaux environnements, elles ont dû petit à petit être adaptées aux conditions locales avant de former la base des économies de subsistance des villages néolithiques. Cette présentation propose une synthèse de nos connaissances sur la diffusion néolithique vers l’est sur la base des données récentes obtenues par des recherches archéozoologiques et archéobotaniques conduites par les deux auteurs, en collaboration avec plusieurs équipes de fouilles.

Maxence BAILLY (AMU / LAMPEA), « Le premier monde créole ? L’émergence du Néolithique en Méditerranée »

L’espace méditerranéen a été le réceptacle de la diffusion du plus ancien phénomène d’émergence du Néolithique dans le monde. La formidable accumulation de données et le renouvellement progressif des interprétations permettent – enfin ! – d’esquisser un autre portrait et une autre histoire de ce phénomène né en Asie et diffusé de manières très différentes sur les rives de la Méditerranée. C’est ce que nous tenterons de présenter. »

 

Informations pratiques
Séance #3 / Salle Duby, MMSH, de 14h à 17h.
Nous vous accueillerons avec un café dans le hall de la MMSH à partir de 13h15